Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

peuples premiers des ameriques

Déclaration des peuples autochtones, 2007

Publié le par Marie Castillo

Le Président du Forum des peuples autochtones, Les Malezer, a rappelé hier à l'Assemblée générale l'engagement qu'elle a pris d'adopter, avant la fin de sa soixante et unième session, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

« Je prends la parole aujourd'hui pour annoncer que la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones sera officiellement adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies dans les huit semaines à venir », a affirmé hier Les Malezer, lors d'une conférence de presse au Siège de l'ONU, à New York. « Il s'agit maintenant d'une période importante pour les 350 millions d'autochtones à travers le monde », a-t-il ajouté.

En décembre dernier, l'Assemblée générale avait décidé de reporter l'examen de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, déjà approuvée par le Conseil des droits de l'homme en juin 2006, et ce, afin de permettre la poursuite des consultations. L'adoption « dès que possible » de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones est l'une des volontés exprimées par les dirigeants de la planète dans le Document final du Sommet mondial 2005.


Le projet de déclaration, qui reconnaît le droit à l'autodétermination des autochtones, est en discussion depuis de nombreuses années dans le cadre d'une collaboration sans précédent entre les États et les peuples autochtones eux-mêmes.


Les Malezer a appelé tous les États à « soutenir la Déclaration » car, a-t-il dit, elle constitue un « instrument conforme au droit international » et « place les droits des peuples autochtones sur un pied d'égalité avec les droits de tous les autres peuples ».

Le Forum des peuples autochtones, a-t-il ajouté, « condamne les efforts de tout État visant à influencer de manière abusive ou à faire pression sur les votes des États plus petits ou en développement en échange d'une aide, d'une assistance au développement ou d'autres avantages politiques ou financiers ».


Au nom du Forum, il a en outre appelé les États qui n'ont pas de ressortissants autochtones à voter en faveur de la Déclaration, « même si la seule raison ou le critère principal est de protéger et d'assurer l'intégrité du Conseil des droits de l'homme ».

Voir les commentaires

Ayllu

Publié le par Marie Castillo

 

Pareillement, notre ayllu, notre famille, ne se compose pas seulement des gens de notre lignée de sang ; c'est plutôt l'ensemble de la communauté humaine (runas4) de notre localité, de notre communauté naturelle (sallgas) et de la communauté de ceux qui nous soutiennent la vie (huacas), les mêmes avec qui nous partageons la vie dans notre localité (pacha) tout au long du rythme tellurique-sidéral de l'année (wata). C'est en contribuant à prendre soin de notre ayllu et en laissant notre ayllu prendre soin de nous que nous, les Andins, nous atteignons le plein épanouissement de nos vies. [...] Notre sentiment communautaire est enraciné dans la conviction que c'est seulement en appartenant à la communauté que nous pouvons être ce que nous sommes, sentir ce que nous sentons, jouir de ce dont nous jouissons. La solitude n'existe pas dans un tel monde. Ici nous nous connaissons tous, nous nous accompagnons les uns les autres, nous nous voyons toujours. Ici la vie est dans la symbiose de la communauté. De là surgit le sentiment que nous sommes tous incomplets, car nous savons bien que notre vie est possible seulement à l'intérieur de ce flux énergétique de la vie qu'est le monde communautaire andin.

Voir les commentaires

Ayni veut dire amitié pour les Aymaras

Publié le par Marie Castillo

 

Durant toute sa vie, chaque couple reçoit et offre aux autres familles son aide pour les travaux agricoles ou l'organisation des événements festifs, moyennant une forme institutionnalisée de réciprocité bilatérale appelée l'ayni. Dans ce cas les familles qui appuient celles qui sont dans la nécessité recevront leur aide quand l'occasion se présentera.

 

Jacqueline Michaux montre le lien de cette structure à la valeur produite que nous nommons l'amitié. Elle décrit d'abord l'ayni comme une réciprocité bilatérale, puis elle reconnaît dans la réciprocité la matrice de la valeur éthique de référence pour les Aymara :

« L'ayni est plus qu'un mécanisme d'obtention de valeurs matérielles. Moyennant le donner et recevoir, deux familles créent un lien affectif qui perdure et surpasse la satisfaction des besoins matériels immédiats. Aider une famille durant les semailles, la récolte ou lui donner des cadeaux de nourriture et de boisson pour une fête, engendre une affectivité partagée qui s'exprime par le terme chuyma. La chuyma est le signifiant de la conscience affective de l'être humain, qui s'accroît toute la vie jusqu' à être complète dans la vieillesse ». (Territorialidades andinas de reciprocidad : la comunidad, dans : Las estructuras elementales de la reciprocidad, Tari, Plural Editores, 2003, La Paz, Bolivia, texte repris de " Ayllu aymara y reciprocidad " Revista Iberoamericana de Autogestión y Acción comunal n° 35-36-37, Valencia, España).

Voir les commentaires

des indiens et un musée – Rio de Janeiro

Publié le par Marie Castillo

 

Mai 2007

20 indiens descendants des peuples Karajas, Yanomamis, Guaranis, Pataxos, occupent depuis octobre dernier un musée abandonné à Rio de Janeiro. Ils demandent au gouvernement fédéral de leur céder l édifice afin d y construire une centre de diffusion de la culture indigène. Ils protestent également contre les déclarations du pape selon lequel l Eglise aurait purifié les indiens au temps de l’évangélisation en période coloniale. Ce serait un recul indéniable par rapport aux déclarations du Pape Jean-Paul II qui en 1992 à Saint-Domingue avait demandé pardon aux peuples indigènes pour les crimes commis au nom de l évangélisation.

Voir les commentaires

de l'autochtonie ou des peuples premiers

Publié le par Marie Castillo



Depuis le mythe grec de l’égalité dans l’origine…un article intéressant sur l’autochtonie…N. Rouland est spécialiste en anthropologie juridique.

 

http://www.anthropologieenligne.com/pages/16.html

Voir les commentaires

<< < 1 2 3