Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

boîte à idées - hôpital du thorax à La Paz

Publié le par Marie Castillo



En Bolivie, le service public hospitalier est en voie d'amélioration. On postule l'égalité d'accès pour tous. Mais l'argent- cash- fait encore la différence. Par ailleurs, la plupart des jeunes diplômés de médecine préfèrent travailler dans les cliniques privées. Toutefois, en Bolivie, on aime bien solliciter les usagers pour receuillir leur idées comme le montre cette boîte à idées que j'ai photographiée dans l'hopital du thorax à la Paz. : eh oui, "ton opinion nous interesse".

Voir les commentaires

cool-heure de nuit

Publié le par Marie Castillo

 


Mecapaca

Voir les commentaires

Quoi de neuf?

Publié le par Marie Castillo

 


On trouve beaucoup de petites boutiques de ce genre en Bolivie, même si généralement, les vendeurs occasionnels se concentrent sur les voies publiques. On y trouve un peut de tout : de quoi se nourrir un peu, de quoi se soigner, parfois de quoi se vêtir. Sur la gauche, vous pouvez voir des sacs de pasancaya, mais soufflé sucré. A dévorer pendant les longs voyages en car entre la Paz et Uyuni, pour passer le temps. C'est plutôt pas mauvais du tout..

Voir les commentaires

Wiederfinden

Publié le par Marie Castillo


Ist es möglich! Stern der Sterne,
Drück ich wieder dich ans Herz!
Ach, was ist die Nacht der Ferne
Für ein Abgrund, für ein Schmerz!
Ja, du bist es! meiner Freuden
Süßer, lieber Widerpart;
Eingedenk vergangner Leiden,
Schaudr' ich vor der Gegenwart.

Als die Welt im tiefsten Grunde
Lag an Gottes ew'ger Brust,
Ordnet, er die erste Stunde
Mit erhabner Schöpfungslust,
Und er sprach das Wort: »Es werde!«
Da erklang ein schmerzlich Ach!
Als das All mit Machtgebärde
In die Wirklichkeiten brach.

Auf tat sich das Licht: so trennte
Scheu sich Finsternis von ihm,
Und sogleich die Elemente
Scheidend auseinander fliehn.
Rasch, in wilden, wüsten Träumen
Jedes nach der Weite rang,
Starr, in ungemeßnen Räumen,
Ohne Sehnsucht, ohne Klang.

Stumm war alles, still und öde,
Einsam Gott zum erstenmal!
Da erschuf er Morgenröte,
Die erbarmte sich der Qual;
Sie entwickelte dem Trüben
Ein erklingend Farbenspiel,
Und nun konnte wieder lieben,
Was erst auseinander fiel.

Und mit eiligem Bestreben
Sucht sich, was sich angehört;
Und zu ungemeßnem Leben
Ist Gefühl und Blick gekehrt.
Sei's Ergreifen, sei es Raffen,
Wenn es nur sich faßt und hält!
Allah braucht nicht mehr zu schaffen,
Wir erschaffen seine Welt.

So, mit morgenroten Flügeln,
Riß es mich an deinen Mund,
Und die Nacht mit tausend Siegeln
Kräftigt sternenhell den Bund.
Beide sind wir auf der Erde
Musterhaft in Freud und Qual,
Und ein zweites Wort: Es werde!
Trennt uns nicht zum zweitenmal.

Goethe, West-Ostlicher Divan, Buch Suleika

Voir les commentaires

Mont Saint-Michel

Publié le par Marie Castillo

Voir les commentaires

Saint-Michel

Publié le par Marie Castillo

 



Au mont Saint-Michel

Voir les commentaires

Salvador Allende, 11 septembre 1973, Radio Magallanes

Publié le par Marie Castillo

 
 « En estos momentos pasan los aviones. Es posible que nos acribillen. Pero que sepan que 
aqui estamos, por lo menos con nuestro ejemplo, que en este pais hay hombres que saben
cumplir con la obligacion que tienen. Yo lo hare por mandato del pueblo y por mandato consciente
de un Présidente que tiene la dignidad del cargo entregado por su pueblo en elecciones libres y
democraticas.
   
 En nombre de los mas sagrados intereses des pueblo, en nombre de la Patria, los llamo a ustedes 
para decirles que tengan fe. La historia no se detiene ni con la represion ni con el crimen. Este es
un momento duro y difficil : es posible que nos aplasten. Pero el manana sera del pueblo, sera de
los trabajadores. La humanitad avanza para la conquista de una vida mejor. »









Voir les commentaires

perspective de Borromini

Publié le par Marie Castillo



Avancez d'un pas pour voir

Voir les commentaires

carte du tendre : mensonge romanesque

Publié le par Marie Castillo

 

Voir les commentaires

Qui sont les Kallawayas?

Publié le par Marie Castillo





























Originaires de la province Bautista Saavedra du département de La Paz, les Kallawayas sont des médecins itinérants recrutés parmi les hommes. Seuls ces derniers pouvaient être initiés à la connaissance de la pharmacopée végétale, animale et minérale, comme à la pratique de la médecine. Ils considèrent que beaucoup de maladies ou de malaises résultent de facteurs magiques ou surnaturels. Ils s’approvisionnent en plantes médicinales  dans l’Altiplano, la Cordillère des Andes et les Yungas.

Vous pouvez-lire le livre de Louis Girault sur ce sujet très interessant.

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>