Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Equateur renonce à l'exploitation du pétrole pour préserver sa biodiversité dans le parc national Yasuni

Publié le par Marie Castillo

6045_yasuni_240px-6ec94.jpg

 

 

L’Equateur possède une zone de biodiversité importante, le parc de Yasuni. Cette   

réserve, qui s’étend sur 950 000 ha de forêt amazonienne contient en moyenne plus   

d’espèces d’arbres sur un hectare que dans la zone continentale des États-Unis et du

Canada réunis. Mais cette réserve dissimule également 20 % des réserves certifiées de

pétrole du pays, soient 900 Ms de barils, sous la parcelle la plus sauvage du parc, classée

par l’UNESCO comme la plus grande réserve mondiale de la biosphère : le champ ITT

(Ishpingo, Tambococha, Tiputini). Selon l’Equateur, la production pétrolière générerait un  

gain potentiel de 720 $ dollars par an pendant 13 ans, mais serait à l’origine d’une émission

de CO2 d’environ 410 millions de tonnes.

Le parc équatorien abrite 2 244 espèces d’arbres, 567 espèces d’oiseaux, 105 espèces

d’amphibiens, 83 espèces de reptiles, 382 espèces de poissons et plus de 100 000 espèces

d’insectes. Ces terres sont également celles de deux peuples indigènes, les Tagaeri et les

Taromane.

Le président Rafael Correa a proposé aux pays industrialisés de financer la non-

exploitation de ce pétrole. Contre 350 millions de dollars par an pendant dix ans, il

renonce à 850 millions de barils de pétrole. Cette somme représente la moitié de ce que

l'exploitation pétrolière rapporterait en revenus au pays. Cet argent serait placé sur un

compte bloqué dont les intérêts serviraient à financer des activités de reforestation, la

conservation de zones protégées, le développement d'énergies renouvelables et le soutien

aux populations locales.

L’Equateur fait donc appel à la responsabilité partagée des pays développés qui

devraient leur expansion en partie à la destruction des ressources naturelles.

Lors du sommet de Copenhague en décembre 2009, les représentants du projet Yasuni-ITT

(du nom des trois forages d’exploration de la zone Ishpingo, Tambococha et Tiputini) ont

signé un accord-cadre pour la création du fonds destiné à recevoir les indemnisations.

 

Commenter cet article

Thierry-alias-Jean-Philippe 11/07/2010 15:49


Re-bonjour Marie, c'est là un bon et très judicieux accord qui est en vue non seulement pour l'Equateur mais aussi pour le monde entier ! Comme la fête du 15 août approche lentement mais sûrement,
j'ai commencé à publier des images qui, je pense, vont te faire plaisir !! Je te souhaite de passer une bonne semaine et à bientôt !


Marie Castillo 14/07/2010 22:20



Merci, à toi. je vais visiter ton blog pour voir tes photos.



Isaura 10/07/2010 20:11


Bonjour,
Bonne initiative mais qid des territoires voisins habités par des autochtones et où il y a aussi, du petrole.
Big problem
Kiss


Marie Castillo 14/07/2010 22:21



c'est vrai...l'arbre ne doit pas cacher la forêt. J'évoquerai ce point quand j'en saurai plus.