Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

joueuse de Go, tu n'en aimeras pas moins le Traité des saisons

Publié le par Marie Castillo

 

lajoueusedego.jpg

traite-des-saisons.jpg

Focus sur la joueuse de Go de Shan Sa, une histoire prenante en temps de conquete sur l'amour vécu comme une guerre. Des deux aucuns ne survit. J'aimerais en dire autant du Traité des saisons, prose élégante et académique sur le mode narratif, la mémoire se délie au fil des pages. La joeuse de Go est une histoire asiatique, de l'enfance. Le Traité des saisons est une somme de souvenirs latino-américains entre les figures féminines du foyer et la figure paternelle. Le foyer donner sur le jardin, peut-être la description la plus saisissante que j'ai lues jusqu'à présent dans un roman. Saissante car je me souviens n'en avoir pas saisi l'intérêt la première fois que je l'ai lue en 2000, il y a 10 ans, Et de décider de refermer le livre. Description classique et curieusement foisonnante du jardin comme à la française. Le jeu de la mémoire se plie et se déplie. Je me plais à relire de tant en tant cette description aujourd"hui pour en sonder l'épaisseur. Il reste qu'entierement saisie par cette description qui sonde le temps et sacralise l'espace, je ne peux en sortir et avancer dans la lecture de oeuvre....Dommage.

Le foyer conserve. Le jardin circoncscrit. La joueuse de go se libère, sur la place des Milles Vents et ouvre une histoire si courte et brutale qu'elle s'avale à grand trait jusqu'à la fin. Dans le premier cas, il n'y a pas de possibilité d'avancer, dans le second cas tout est dit si vite et l'Histoire qui se déroule y aide beaucoup. Dans le premier cas, j'attends encore, dans le second, je suis déjà passée à autre chose.. 

Commenter cet article